Comment se déroule l’examen pratique du permis B ?

l'examen pratique du permis B

Après la réussite du code de la route place à l’épreuve pratique. Dès 18 ans ou 17 ans si vous suivez l’AAC, la durée totale de l’épreuve dure environ 32 minutes. L’examen pratique a pour but de vérifier si vous êtes capable de conduire seul sans mettre en danger votre sécurité et celle des autres. L’examen du permis de conduire est évaluée par l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière. Le jour de l’examen, l’épreuve vous est présentée individuellement par l’inspecteur, qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

  • réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroute.
  • suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes.
  • réaliser deux manœuvres particulières, un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière.
  • procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question de premiers secours.
  • appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs
  • adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre.
  • faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables.

l’épreuve pratique du permis B


L’évaluation réalisée par l’inspecteur est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités. Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte. L’expert s’attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l’expert et vous peut s’instaurer au cours de l’épreuve. A l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.

L’épreuve comprend

  • Une conduite dans diverses situations en agglomération et à allure soutenue sur route et/ou autoroute
  • La réalisation d’un arrêt de précision et une manœuvre en marche arrière
  • des vérifications sous forme de 3 questions orales

Pour être reçu, vous devez obtenir au minimum 20 points et ne pas commettre d’erreur éliminatoire tel que:

  • le non-respect de l’arrêt au panneau stop
  • le non-respect de l’arrêt au feu rouge
  • la circulation sur une bande d’arrêt d’urgence

Les compétences requises pour l’examen pratique du permis B ?

Pour mieux appréhender l’examen pratique l’entrainement à l’ETG avec prepacode ou pass Rousseau est indispensable

Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul

  • connaître les principaux organes et commandes du véhicule, effectue,des vérifications intérieures et extérieures.
  • Entrer, s’installer au poste de conduite et en sortir.
  • Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire.
  • Démarrer et s’arrêter.
  • Doser l’accélération et le freinage à diverses allures.
  • Utiliser la boîte de vitesses.
  • Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adaptant allureet trajectoire.
  • Regarder autour de soi et avertir.
  • Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité.

Appréhender la route et circuler dans les conditions normales

  • Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte.
  • Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation.
  • Adapter l’allure aux situations.
  • Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorite
  • Tourner à droite et à gauche en agglomération.
  • Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire.
  • S’arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau

Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers.

  • Évaluer et maintenir les distances de sécurité.
  • Croiser, dépasser, être dépassé.
  • Passer des virages et conduire en déclivité.
  • Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie.
  • S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide.
  • Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense.
  • Connaître les règles relatives à la circulation interfiles des motocyclistes. Savoir en renir compte.
  • Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites.
  • Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts…

Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

  • Suivre un itinéraire de manière autonome.
  • Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie.
  • Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer.
  • Connaître les comportements à adopter en cas d’accident: protéger, alerter, secourir.
  • Faire l’expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur, limiteur de vitesse, ABS, aides à la navigation…).
  • Avoir des notions sur l’entretien, le dépannage et les situations d’urgence. Pratiquer l’écoconduite.

En cas d’échec

En cas d’échec tirez tout le bénéfice de votre bilan, il constituera votre base de travail en vue de votre prochain examen.

En cas de réussite

Le formulaire reçu par courrier ou par e-mail sera votre justificatif auprès des forces de l’ordre en attendant votre permis de conduire. Il est valable 4 mois. Attention, un candidat en AAC ne pourra conduire seul qu’à partir de 18 ans.

Résultats de l’épreuve

À l’issue de l’épreuve pratique, l’inspecteur ne communique pas oralement le résultat, mais vous adressera le certificat d’examen du permis de conduire (CEPC)par courrier ou vous pouvez le télécharger en remplissant le formulaire sur:

https://www.securite-routiere.gouv.fr/resultats-du-permis-de-conduire#/step-connexion

Le titre provisoire du permis de conduire

En cas de contrôle des forces de l’ordre, ce certificat peut-être présent en version papier ou directement sur un smartphone ou une tablette. Le titre provisoire ne permet pas de conduire à l’étranger.

La phase probatoire après la réussite de l’examen du permis B

Après la réussite à l’examen pratique, votre permis de conduire est doté d’un capital initial de 6 points: vous êtes en phase probatoire pour une durée de 2 ans si vous avez suivi l’Apprentissage Anticipé de la Conduite ou 3 ans si vous avez suivi la formation Conduite Supervisée. 3 points supplémentaires par an en formation AAC (ou 2 points par an pour la formation CS) vous seront attribués pour constituer le capital total de 12 points, à condition qu’aucun retrait de point(s) n’ait eu lieu au cours de cette période. Le permis à points permet au conducteur de prendre conscience de l’intérêt des règles du code de la route, de tendre vers une conduite apaisée dans le but d’éviter l’infraction et l’accident. En cas de perte de point(s), vous avez la possibilité d’en récupérer en suivant un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Pendant toute la phase probatoire, vous devez placer un disque A à l’arrière gauche, sur la carrosserie de votre véhicule. Vous êtes alors soumis aux limitations de vitesse jeune conducteur.

En savoir plus !

Les commentaires sont fermés.